ARTICLE

Rénover une maison ancienne : conseils pour préserver le charme d’origine

Maison de ville, ferme, villa bourgeoise… si l’on craque pour l’ancien, c’est généralement grâce à leurs éléments d’origine qui leur confèrent du caractère et témoignent de l’histoire du lieu. Mais quand vient l’heure des travaux de rénovation, les surprises (bonnes ou mauvaises) et les arbitrages à opérer rendent l’exercice complexe. Comment faire… ?

Premier inventaire

En faisant un premier tour des différentes pièces de la maison, on peut commencer par lister les éléments que l’on souhaiterait conserver et mettre en valeur : parquets et planchers, moulures, poutres, cheminées, boiseries et marbres, portes et fenêtres anciennes, ferronneries, carrelages et céramiques, radiateurs et baignoires en fonte…

Il convient ensuite, pour chaque élément, de déterminer son état de conservation et le cas échéant, les modalités de rénovation et le budget associé.

Notons que chaque chose peut avoir son importance : parfois de simples poignées de porte en laiton ou un joli lustre en cristal peuvent contribuer au cachet d’une pièce.

Les arbitrages à mener

Il est souvent plus judicieux de restaurer plutôt que de remplacer. Prenons l’exemple d’un bel escalier en bois : on peut le poncer puis le peindre mais il est également possible de le sabler pour faire ressortir la teinte naturelle du bois que l’on protège ensuite par une huile. Deux techniques, deux styles mais aussi deux niveaux de prix !
Ces arbitrages peuvent être faits avec l’aide d’un architecte d’intérieur qui saura vous conseiller sur ce qui peut ou doit être conservé.

Les surprises à anticiper

Nous vous recommandons d’allouer une enveloppe d’environ 10% du montant total des travaux pour faire face à d’éventuelles découvertes. En effet, lors du démarrage des travaux, le démontage des sols ou des murs peut faire l’objet de surprises. Parmi les bonnes : de jolies peintures sous un papier peint, un sol de caractère caché par une moquette, des poutres recouvertes d’un faux plafond… D’où l’idée de conserver un petit budget pour leur remise en état. Quand ça se corse, on peut trouver des champignons ou se rendre compte que certains éléments trop dégradés ne pourront être conservés. Là aussi, cette enveloppe permettra la réalisation d’un traitement adéquat ou l’achat de matériaux supplémentaires.

Associer ancien et moderne

Préserver le cachet de l’ancien tout en intégrant le confort et l’esthétique modernes n’est pas aisé. Premier conseil : privilégier des matériaux de rénovation naturels tels que le bois et la pierre par souci de cohérence avec ceux d’origine.
Autre suggestion : éviter de surcharger les pièces en décoration pour bien valoriser les éléments anciens que vous aurez souhaité conserver. Pour apporter de la modernité dans l’ambiance globale, il est préférable d’opter pour des touches, notamment via le mobilier et les luminaires. On peut aussi intégrer une dose de vintage en chinant avec modération quelques meubles et objets.

Le rôle de l’architecte d’intérieur

Un architecte d’intérieur connaît bien ces problématiques et peut vous conseiller sur les techniques et le budget de remise en état de chaque élément. Il ira même plus loin en vous apportant des recommandations toujours dans une logique d’allier cachet et confort. Il saura aussi faire preuve d’ingéniosité et de créativité pour aménager l’espace en réponse à vos goûts et besoins.

​Si conserver le charme de votre maison ancienne tout en la transformant en un lieu unique et chaleureux tient de l’exercice d’équilibriste, le jeu en vaut la chandelle. D’une part vous en apprécierez au quotidien son caractère et d’autre part vous devriez en récolter les lauriers lors de votre départ puisqu’un bien coup de cœur se vend généralement vite et à bon prix.

Photo de Beazy sur Unsplash

A lire également…

Osez le papier peint

Osez le papier peint

Le papier peint réchauffe, habille voire métamorphose nos intérieurs. Voici nos conseils pour oser le papier peint dans les différentes pièces de la maison.

Mood board, concept board, planches d’ambiance…

Mood board, concept board, planches d’ambiance…

En architecture d’intérieur, il n’est pas toujours aisé de se projeter. C’est pourquoi nous utilisons différents outils très visuels qui permettent de traduire en images des ambiances, des concepts ou des matériaux.

Les erreurs de rénovation les plus courantes

Les erreurs de rénovation les plus courantes

Se lancer dans un projet de rénovation n’a souvent rien d’un long fleuve tranquille. Avant de vous jeter à l’eau, voici quelques conseils avisés pour éviter les écueils.

Vous avez un projet ?
Discutons-en !